• Une clinique à l’agonie faute de relève médicale

    Une clinique montréalaise située dans un des quartiers au Québec le plus dépourvu en matière d’accès à un médecin de famille se trouve au pied du mur, faute de relève autorisée par Québec. Elle est fortement menacée de fermeture. Des milliers de patients pourraient se retrouver orphelins en juin.

  • La pénurie de médecins de famille risque de s’aggraver

    La répartition des nouveaux médecins de famille creusera encore davantage les inégalités d’accès pour les patients entre les régions, dénonce un médecin montréalais. La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) avertit carrément qu’une pénurie guette tout le Québec, et que l’atteinte de la cible d’inscrire 85 % des Québécois auprès

  • Après Gaétan Barrette: les médecins de famille espèrent un changement de ton

    Avec l’élection d’un gouvernement de la CAQ, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec souhaite tourner la page sur l’époque où le gouvernement Couillard agissait à coups de « menaces ».

  • Les médecins sont loin d’être paresseux, selon Dr Roy

    Assez, c’est assez. Le Dr François Roy en a marre d’entendre le premier ministre sortant Philippe Couillard et son ministre de la Santé Gaétan Barrette répéter sur tous les tons que les médecins de famille n’en font pas assez et que tout irait mieux dans le système de santé québécois

  • Une situation alarmante en médecine familiale

    Avec l’adoption du projet de loi 20, les médecins de famille se sont fait mettre une épée de Damoclès au-dessus de la tête : pour le 1er janvier 2018, les médecins de famille devaient atteindre des quotas de patients leur permettant collectivement de prendre en charge 85 % de la population québécoise.