Une situation alarmante en médecine familiale

Avec l’adoption du projet de loi 20, les médecins de famille se sont fait mettre une épée de Damoclès au-dessus de la tête : pour le 1er janvier 2018, les médecins de famille devaient atteindre des quotas de patients leur permettant collectivement de prendre en charge 85 % de la population québécoise.

Continuer de lire