Aucun commentaire

La pénurie de médecins de famille risque de s’aggraver

La répartition des nouveaux médecins de famille creusera encore davantage les inégalités d’accès pour les patients entre les régions, dénonce un médecin montréalais. La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) avertit carrément qu’une pénurie guette tout le Québec, et que l’atteinte de la cible d’inscrire 85 % des Québécois auprès d’un médecin d’ici à la fin de l’année devient difficilement atteignable.

Écrire un commentaire

Vous devez être connecté en tant que membre pour écrire un commentaire.