aucun commentaire pour l'instant

L’environnement et le médecin : pensez vert au bureau


Dre Isabelle Paradis

Dans les dernières semaines, les préoccupations environnementales ont été au cœur de l’actualité, autant sur la scène mondiale que sur la scène montréalaise, grâce entre autre à la venue de Greta Thunberg lors de la marche pour le climat qui s’est tenue le 27 septembre dernier. Plusieurs d’entre vous étaient même présents et vous avez probablement déjà tous amorcé certains changements dans votre quotidien. Mais qu’en est-il dans votre lieu de pratique?

Mise à part suggérer à vos patients la réduction de leur consommation de viande rouge, miser sur les déplacements à pied/à vélo ou faire connaitre les coupes menstruelles aux gentes dames et demoiselles, qu’est-ce que vous pourriez faire au quotidien pour faire votre part pour l’environnement?

Tout d’abord, informez-vous à votre centre de tri régional et à votre éco-centre sur ce qu’ils récupèrent officiellement, car vous pourriez être surpris que les très petits sac-objets passent dans les mailles et ne sont pas récupérés, certains plastiques et autres. Le tout pour récupérer ce qu’il vaut la peine de l’être. Également, il pourrait être opportun de former un comité vert qui sera responsable d’entreprendre des changements à plus grande échelle: que ce soit pour verdir votre toit ou jardin (Projet Santé Toute Crue, Hôpital de Granby), instaurer des bacs de collecte sélective, etc.

Voici certaines actions faciles à entreprendre de façon individuelle :

  1. Ramener les plats de traiteurs pour la récupération lors des formations données sur place
  2. Utiliser une serviette en tissu pour se sécher les mains lors du cérémonial du lavage des mains entre chaque patient
  3. Économiser le rouleau de papier sur vos tables d’examen en réutilisant le même pour tous les membres de la famille, avec leur accord bien sûr et si les fesses dénudées ou autres fluides ne s’y sont pas retrouvés (!)
  4. Processus de recyclage de stylos (à envoyer chez Bureau en gros)
  5. S’assurer de ne plus avoir de styromousse. Le café ou l’eau : dans des tasses et verres non réutilisables
  6. Pensez à recycler tous les emballages qui ne sont pas souillés
  7. Utilisez des piles rechargeables si possible

En terminant, je vous invite à aller appuyer le collectif La planète s’invite en santé.

Poster un commentaire

quis, ante. leo. ultricies leo elit. consequat. Aenean ut